lundi 5 janvier 2009

Rétro 2008

Parce qu'elle fut longue, parce que le fragile équilibre qui régit ma vie est basé sur des top 5, je me dois donc de la résumé par un solo de ces derniers. Probable que cela n'intéresse personne, je me relirai dans 5 ans et rigolerai bien. Circulez René.

Perso (parce que tout tourne tellement autour de moi)
1. Travailler dans une shop: Parce que j'y ai compris énormément de truc, que j'avais besoin d'irradier à jamais des préjugés latents que je savais erronés, parce que c'était hautement nouveau. C'est le genre d'expérience dont je raffole, celle où je découvre. Et même si j'ai détesté au plus au point travailler là, que la routine me tuait, le morne m'achevait, la possibilité d'observer une micro-société franchement inusitée fut assez fascinante pour que je ressorte de mon été avec une positive impression.

2. Avoir 20 ans: Je réalise de plus en plus qu'on reste enfant toute notre vie, le reste n'est que sornette. Il y a juste des enfants plus sages, moins fous, ternes. J'observe mon entourage adulte et je vois bien qu'à 40 ans, on est rien de plus que des enfants blasés en habits gris. Donc même si sur le coup j'ai pris du vieux, je réalise aujourd'hui que c'est bien plus la perception extérieure liée au chiffre 2 qui est un changement que la perception que j'ai de moi-même.

3. Relativiser: Ça semble devenir une seconde nature, c'est devenu vraiment plus marqué cette année. Si c'est la garanti de l'éloignement des malheurs, c'est aussi l'inexistence des grands bonheurs. Un inhibiteur à émotion, la victoire du rationnel. Cette année plus que jamais, je remets en perspective les évènements qui m'entourent. Je réalise que les études, ce n'est pas si important. Que la mort, on n'y change rien. Que les autres ne changeront pas. Le risque avec tout ça est de tomber dans un marasme total, se dire que rien n'importe. La ligne est mince, je la chevauche.

4. Écrire: Parce que si vous saviez. Des trucs pour le plaisir, des nouvelles, des ébauches, de la p'tite prose. Je commence à me juger avec bien plus de bienveillance, j'ai vraiment du fun.

5. Jeter mes lunettes: Juillet, je passe sous le bistouri (aucunement mais je tenais plugger à l'expression) et me fait opérer les yeux au laser. Boom la myopie. Or la chose fut bien plus ardue que prévu, ma vision mit plusieurs semaines à se rétablir (bien loin des 48 heures promises), j'ai senti pour la première fois que je n'étais pas invincible. Et puis j'arbore tout un nouveau look ma parole.

Roman (les bouquins qui ont marqué mon année, sans égard au moment de parution)
1. Survivor de Chuck Palahniuk: Le livre qui m'a fait découvrir Chuck, qui m'a montré ce qu'était écrire en ayant des couilles. Je voue désormais un culte sans borne pour l'auteur, because ce livre tant solide, intelligent que drôle mais aussi pour ses autres oeuvres.

2. Infinite Jest de David Foster Wallace: Pour l'intelligence à l'état pur. Parce que c'est triste aussi, quand on connaît l'histoire de l'auteur. Le genre d'oeuvre qui te laisse béat d'admiration.

3. Un petit pas pour l'homme de Stéphane Dompierre: Pour l'impression de ne pas être seul comme ça. Parce que la narration à la première personne m'a recharmé comme avait su le faire Sallinger plus tôt dans ma vie. Un peu, aussi, parce que ça m'a permis de voir que l'écriture est accessible.

4. One of a Kind, bio de Stu Ungar: Pour les mêmes raisons qui font de Good Will Hunting un de mes films favoris, parce que le génie me charme inlassablement. Le plus grand joueur de poker, sans doute un des plus accrocs au gambling, une histoire déchirante.

5. Cat's in the Cradle de Kurt Vonnegut: Une triste fable sur l'hommerie. L'humour noir, le sarcasme et la crue vérité dans son état le plus brut, le plus délectable. Un auteur qui a assurément ouvert la voie à des Palanhiuk et Wallace.

En rafale,

Musique (according to iTunes)
1. I Will Follow You into the Dark - Death Cab for Cutie
2. Le Malheur - Jean Leloup
3. Fake Plastic Trees - Radiohead
4. Fernand - Alexandre Poulin
5. Ground for Divorce - Elbow

Sport
1. Finale Wimbledon: Nadal - Federer
2. Superbowl 08 : Victoire des Giants
3. Remontée du Canadiens, 19 février
4. 8 médailles d'or de Phelps à Pékin
5. 3 médailles d'or d'Usain Bolt à Pékin

Télévision
1. Entourage
2. C.A.
3. House
4. Heroes
5. One Tree Hill

12 commentaires:

garamond335 a dit…

Bon bilan; je retiens surtout l'item qui parle de l'écriture.
Moi aussi j'écris; pour mon plaisir, pas pour être édité.
C'est la meilleure drogue gratuite, je ne peux plus m'en passer !

Anonyme a dit…

Les Jets on gagné le superbowl ?????????

Le Tapageur Silencieux a dit…

@garamond: Bien d'accord, une petite dose quotidienne, ça fait du bien.

@anonyme: Jets, Giants, pffff, New York a gagné. Merci de me l'avoir fait remarquer.

swan_pr a dit…

J'ai aussi lu Cat's Cradle cette année, découvert du coup (et sur le très tard) un auteur qui a absolument ouvert la voie... à une génération complète d'auteurs mais aussi qui a éclairé le chemin de bien des esprits curieux et critiques, qui enfin trouvaient dans la littérature populaire une voix pour exprimer ce qu'ils pensaient de l'humanité et de sa destination.

J'ai lu Survivor en 2007, des années après Fight Club. J'ai bien entendu adoré. Je viens de terminer Choke. Aussi caustique et brillant, mais j'avoue que le ton m'était désormais un peu familier et j'ai été quelque peu déçue.

Sur ce, bonne année! :)

Le Tapageur Silencieux a dit…

@swan: Des suggestions de lecture dans le même style by any chance?

Pinocchio a dit…

J'adore le One Three Hill en caractères miniatures. Merci encore pour Entourage; "c'est crissement bon". (Je quote mes pensées).

Pour le chevauchement, sois prudent. Prends de bonnes doses d'insouciance à temps perdu.

J'te souhaite la meilleure année où tu atteindras la majorité internationale de toute ta vie.

swan_pr a dit…

2008 ne fut pas une année très riche côté lecture, faute de temps. Mon coup de coeur fut sans contre dit The book with no name by Anonymous. Ça se lit comme on regarde un Tarantino, violent, noir, drôle et éclaté, j'ai eu beaucoup de plaisir à lire ça. J'ai finalement lu Lunar Park de Brett Easton Ellis, à lire si on connait l'auteur, peut-être moins si c'est notre premier contact. Je suggèrerais dans ce cas de commencer par le début... Mais j'aime beaucoup son style, son regard déjanté, halluciné mais combien lucide. Et je commence l'année avec In the Night Room de Peter Straub. Faut aimer le fantastique, s'entend ;) Mais je suis une fan de Straub. Le prochain sur la liste est Imajica de Clive Barker, que j'ai ici depuis longtemps.

Voyance gratuite a dit…

Super bien fait et très bons documents, très agréable à parcourir bonne continuation à bientôt .

Premonia a dit…

Bravo pour le site qui est vraiment agréable, on prend plaisir à le parcourir - Bonne continuation



voyance par telephone

Voyance mail a dit…

Ton blog est formidable, travail de grande qualité... Je suis certaine que beaucoup seront d'accord avec moi même s'ils ne prennent pas le temps de te le dire.
voyance par mail

voyance gratuite par mail a dit…

Great and awesome, I really enjoy reading the post, thanks for sharing I really like it.

voyance mail gratuite a dit…

Bonjour, j’adore vraiment ce que vous faites je me demande comment j'ai pu rater votre blog