vendredi 12 décembre 2008

Lack of Christmas Fever

Parce que titrer en anglais, c'est tellement cool.

Un peu moins de 2 semaines nous sépare(nt??) de la fête à old timer J.C.. Si le multiplieux de pains, le redonneur de vue, le pourfendeur des vendeurs de la synagogue n'était pas mort pour nous sauver tous autant pécheurs que nous soyons, il aurait cette année 2008 ans. Et Michelle Richard ne serait peut-être pas la plus défraîchie des membres de l'UdA, qui sait?

Mère Nature, dans son infinie bonté, à veiller à ce que notre Noël soit bien blanc. Toute verdure est désormais chose du passé, les patins sont aiguisés, impatient de faire contact avec la glace municipale, un peu partout on peut entendre ronronner des souffleuses et surtout, SURTOUT, nous sommes une fois de plus envahi par les décorations de Noël. Les sapins croulent sous le poids de lumières, guirlandes, boules et photos de Marc Simoneau. Les portes sont ornées de couronne. Des cantiques emplissent l'air ambiant. On achète des tonnes de cadeaux. Sujet verbe complément. Est revenu le temps de l'année où dire que le Père Noël tel qu'on le connait a été inventé par Coca Cola meuble tellement bien trop creuses conversations. Youpi, Yeah, Yatagan, Yes pis plein d'autres mots qui commencent par Y de même.

Et moi, ça ne me gondole pas l'enveloppe testiculaire outre mesure. Alors que d'ordinaire j'ai hâte à cette période de réjouissance, on dirait que l'incessante étude m'empêche de voir plus loin que le prochain examen. Que de préoccupations juvéniles me direz-vous. Celui qui le dit c'est lui qui l'est répondrais-je avec réparti. La folie de Noël ne s'est toujours pas emparée de ma personne et cela m'attriste fort. Peut-être parce que je n'ai pas encore acheté de cadeau ou même répondu aux incessantes demandes parentales sur mes désirs de présents.

On me parle de party, de l'échapper pas pire, de rocambolesques projets et malgré tout, je ne peux me résoudre à trop penser aux vacances pourtant prochaines. Pas capable de décrocher. Semi plaisant.

Je pense que le tout va débuter lorsque je vais remettre mon dernier travail pratique, que je vais embarquer dans ma voiture dans les environs de 2h du matin et que je vais mettre And so this is Christmas de John Lennon. Parce qu'au fond, c'est toujours là que ça démarre, avec cette chanson là. Et je la préserve, je me tiens loin des radios susceptibles de briser la magie. Pas encore entendu cette année. Je me promets donc un moment grandiose!

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Noël, ça commence quand on est prêt. Moi, ça va commencer vers le 24 au midi, quand je vais aller acheter une bouteille de mousseux à la SAQ et que ma blonde va mettre la dinde au four en chiâlant....
Deux semaines avant, c'est trop tôt !

Garamond

Crispi ou Djo a dit…

Très joli texte, d'âme à âme.

Venez chez nous, en début de semaine, je vous ferai jouer cette chanson de Lennon qui est aussi ma préférée pour me mettre dans l'ambiance. Pas jojo en clip, mais coudonc, à défaut d'être jojo, on peut toujours ben être vrai!

Crispi

Marie Liesse a dit…

Que ce soit pour les articles que tu présentes ou pour les photos, c'est génial! bravo! Je viens de parcourir et de découvrir ton blog, je le trouve excellent et parfait.


Avenir amour

Voyance gratuite serieuse a dit…

Un site adorable que je viens de découvrir par hasard, bravo !!

Voyance serieuse a dit…

Sincère félicitation pour votre blog, c'est un réel plaisir que de le parcourir. Surtout continuez ainsi. Je vous remercie pour ce magnifique partage.