lundi 20 octobre 2008

Par Coeur

S'il y a quelque chose qui m'a toujours fendu tout le long de mon parcours scolaire, hormis les cours d'éducation physique mixte (je reviendrai un jour là-dessus), c'est le par coeur. Apprendre la date de signature du traité de Versailles, la location des différentes régions climatiques nord-américaines, la recette de biscuit favorite d'un prof à corrompre, les étapes de reproduction d'une cellule, ça toujours été d'un ennui mortel pour ma pauvre personne. Bien que je pense avoir une mémoire correct, retenir ce genre d'infos s'est toujours avéré de teneur fécale.

C'est le genre de truc qui a teinté mon choix de carrière. Je ne me voyais pas aller en pharmacie apprendre des réactions chimiques par coeur, en droit apprendre le code civil sur le bout de mes doigts, en anthropologie apprendre rien. J'ai plutôt choisi un champ mathématique (actuariat pour ceux qui ne suivent pas) croyant bien ainsi faire un pied de nez à la sacro-sainte mémorisation qui infecte le système éducationnel comme merde infecte la programmation de TQS.

I was so wrong. Pas autant que les représentants libéraux fédéraux par un beau 2 décembre mais quand même.

J'étais à étudier ce soir pour un examen prévu demain lorsque je vécus une véritable révélation. J'apprenais par coeur une quinzaine d'expressions de ratios, des trucs dont je gave ma mémoire à court terme pour ensuite tout supprimer une fois le test passé. J'étais en plein processus de one night avec shemale intellectuel. Je suis pris au dépourvu, je dois combler un besoin, je vis tout intensivement en une nuit, et je supprime de ma mémoire le lendemain. J'ai eu une révélation DISAIS-JE, une genre d'incitation à tout canceller parce que c'est de la marde. Le genre de révélation que le directeur de la programmation de Rad-Can aura à propos de Dany Turcotte lorsqu'il réalisera que les jokes de gay, ça fera. Une brève mais vive impression de pas être à ma place. C'est troublant en sacrament.

Puis là j'ai relaxé, pris une grande respiration, écouté une bonne période de Canadiens et surtout, j'ai relativisé. Je pense qu'on ne peut échapper au par coeur. C'est comme tenter de ne pas entendre de discours facile en écoutant la radio. Impossible. Il faut donc choisir le moins pire de tout et se dire que ça va passer. J'imagine.

Je replonge donc, go les avantages de la famille Résultat net résiduel.

Pour oublier la grisaille.

3 commentaires:

Nayrus a dit…

Invitation à une rencontre de blogueurs que j'organise.

Confirme ta présence, coco.

chloé voyance a dit…

Bonjour,
je trouve cette idée vraiment intéressante. Merci pour votre partage.

Medium serieux

lora a dit…

Merci de m'avoir rajouter dans tes amis,si tu pouvais m'aider a faire connaître mon site autour de toi sa serais sympa,merci d'avance
voyance gratuite mail, voyante gratuite par mail