mercredi 22 octobre 2008

Collection

Ma chambre est un total désordre. Des morceaux de linge éparpillés partout, mon panier à linge demeurant habituellement vide, trônant au beau milieu d'un vaste champs de jeans, de t-shirts, de boxer et de bas. L'habitacle de ma voiture est régulièrement enseveli sous les déchets divers, ma valise pleine de détritus, de bouteilles vides et de snacks à demi consommés. Au primaire, mon pupitre était a total mess, des feuilles un peu partout, des surligneurs que je perdais pour ne plus les retrouver avant le dernier jour de l'année où je vidais mon bureau, découvrant toujours une pomme pourrie ou des raisins secs moisis.

Je ne sais pas trop pourquoi c'est ainsi. Peut-être le reflet de mes idées éparses, l'effet de l'ultime procrastination qui m'est familière et qui me mène à toujours minimiser les efforts ou simplement le confort dans un chaos contrôlé.

Et malgré toute cette anarchie ambiante, il me reste quelques îlots d'ordre dans un océan de désorganisation. Tout ce qui peut s'apparenter à une collection, je le classe, je l'ordonne, je l'archive.

Plus jeune, je collectionnais les cartes de hockey. J'avais différentes séries. Je les classais par ordre alphabétique, par équipe, par numéro. J'avais mes cartables, mes feuilles de plastiques pouvant contenir 9 cartes. Je jouais avec cela, je mettais chaque chose à sa place.

Aujourd'hui, je classe mes livres. J'ai trois bibliothèques, je joue avec leurs contenus. Je classe les bouquins par ordre alphabétique d'auteur. Je les reclasse par genre. J'ai fait un beau fichier Excel où j'ai rentré la totalité de mon avoir. Je spécifie la langue, le nombre de page, je rentre des données, je suis joyeux, je glousse. Ouh Ouh.

Je fais un peu la même chose avec la musique sur mon ordinateur. Par moment, je la classe par artiste. Avec un beau dossier distinct pour chaque groupe/chanteur et un dossier ensuite pour chaque album. Parfois, pris d'un brin de folie, je fuck l'ordre et les regroupe par genre. Puis par année de parution. Des affaires de fou toé!

Et ce soir, alors que je pénétrais dans ma chambre plus bordélique que jamais, regorgé de linge parce que ça fait une éternité que je n'ai pas fait de lavage (ma dernière paire de boxer encore "propre", je l'ai cousu moi-même en économie familiale, secondaire 2, elle m'écrase le Josélito indécemment, je ferai donc du lavage demain), un carton de jus terminé, une bouteille de rhum bien entamé, bref un plancher souillé, j'ai aperçu, au fond de la pièce, mes bibliothèques, toutes shinées, auréolées, en ordre, droites, SPLENDIDES. Le contraste m'a fessé. C'est fou de voir combien l'intérêt change les choses.

10 commentaires:

Anonyme a dit…

avec tout sa on sait pas comment a été ton examen de par coeur

mélou a dit…

ahahahahaha!!!!
Les boxers de secondaire 2!
Les miens ont fini en guenille il y a plusieurs années déjà.

Le Tapageur Silencieux a dit…

@anonyme: Correct, sans plus. Fort semi mais bon, je n'aspire pas à de vertigineux sommets dans un cours comme ça.

@mélou: Les miens sont sûrement voués à finir aussi en guenille. Mais pour l'instant, je les garde, j'ai comme un attachement bizarre à ce relent de mon secondaire.

Pinocchio a dit…

Tu recheckeras le titre de ton article.

Moi aussi j'ai encore mes boxers d'économie familiale, j'avais choisi un tissu fait pour des boxers. Et j'ai des doigts de fée.

Pour ce qui est du ménage, tous les endroits communs, je les crotte joyeusement. Mais quand c'est à moi, juste à moi, it shines. Égoïste va.

gui92 a dit…

T'as pas ça une soeur pour faire ton ménage ??

Le Tapageur Silencieux a dit…

@pinocchio: J'ai accroché sur mon titre avant de venir lire ici, je trouve ça aberrant de ne pas m'en être aperçu avant. C'est drôle, j'ai vraiment une relation inverse avec la propreté, quand c'est des endroits collectifs, j'essaie de faire le plus attention possible. Je ne me respecte pas!

@gui92: Elle charge un taux horaire de fou, alors je laisse faire.

Fille Imparfaite a dit…

Wouhou, vive les boxers de secondaire 2 ! Comme quoi bien des gens garderont ce vestige de leur secondaire...

Tu savais que le désordre était le signe d'un esprit génial ?
Donc, est-ce qu'on doit dire que tu es fou de nettoyer tes bibliothèques ?

Mes trucs persos, généralement... c'est le bordel. Surtout les livres. Les lieux communs... rien ne traîne.

Le Tapageur Silencieux a dit…

@fille imparfaite: Je prends des notes, lorsqu'on me demandera avec véhémence de faire le ménage, en affirmant que je suis un malpropre, je répondrai désormais que j'ai un esprit génial, que ce n'est pas de ma faute. Sweet!!

P'tit homme a dit…

Les boxers de secondaire 2... aussitôt que j'ai eu terminé le cours, ils ont pris le bord assez vite. Non seulement, ils m'ont fait suer parce que moi et la couture, ça fait trois, mais aussi parce qu'on est tellement mal là-dedans!

J'exige (oui, oui, j'exige) que les lieux communs de l'appart soient à l'ordre. Il n'y a rien de pire qu'un invité qui te demande combien de colocataires vous êtes en voyant la vaisselle sale qui s'empile sur tout ce qui peut servir de comptoir...

lora a dit…

Bonjour,
J'ai découvert votre site via facebook.
Votre parcours est exemplaire votre courage incommensurable.
Vous m'avez touchée, et je suis admirative,
Je vous félicite pour toutes vos travaux et je vous souhaite un bel avenir pleine de couleurs

voyance gratuite, voyance gratuite par mail