vendredi 17 octobre 2008

Being a bitch

Fut une époque dans ma frivole jeunesse où je fus un véritable entonnoir potinier. De multiples horizons affluaient croustillantes informations autant qu'anecdotes savoureuses. J'avais su me développer un racoleur réseau huilé parfaitement, j'avais un nombre étonnant de personnes ressources. J'étais le Claude Poirier du racontar, sans boîte vocale cependant.

J'en ai déjà parlé, j'ai l'impression que les gens se confient à moi plus qu'à la moyenne. C'est peut-être un feeling erroné, mais j'ai l'impression de mettre en confiance ou je ne sais trop. Je pense aussi avoir une aptitude particulière pour cerner ce que les gens veulent entendre. De plus, la nature humaine me semble faite de telle sorte que les gens ont BESOIN de parler. Ne s'agit plus qu'à avoir le bon timing, la bonne syntaxe, le bon degré de détachement et on peut savoir tout ce que l'on veut. Rester muet comme un candidat conservateur en campagne, écouter sans juger (nah, faites juste garder votre jugement subtile), et on reviendra vous voir. Votre réseau est ainsi établi, les fenêtres msn pop-up, c'est la grande moisson du commérage et vous êtes désormais racoleur fermier en période faste qui récolte ses semances dans un champ immense de ragots.

C'est ainsi que "dans le temps", j'étais fort connecté. Je trouvais ça drôle, la vie était autrement plus ludique, légère, facile. Je m'amusais, je nourrissais ma curiosité, plus j'en savais, plus je pouvais observer en connaissance de cause mon entourage, l'évolution des relations, la façon que les gens ont de se comporter en diverses situations. Puis j'avais fait le tour du jardin, je m'étais découvert ce qu'ils appellent, dans le domaine scientifique de l'observation humaine, une "p'tite gêne".

Dernièrement, j'ai rechuté.

J'utilise mon BAC comme micro-système expérimental. M'étant foutu éperdumment des gens qui m'entouraient lors de la dernière année, je suis donc en mode rattrapage. Hier soir, je me suis retrouvé avec 5 personnes, un bottin des étudiants et aucune pudeur. Saisissant là une affaire en or, j'ai invité mes comparses à commenter chaque personne de notre année, une personne par une. Hell yeah. Dégueux? Je sais.

La soirée durant, tout le monde a passé sous le bistouri de notre implacable panel. Quelques humides rumeurs, des déversements de fiel, pas mal d'éloges, des jugements en vrac, TELLEMENT d'informations. Mon taux de rétention était à son summum, j'assimilais à un rythme fou, classifiais l'information, la jaugeais. 4 gars, 2 filles, 6 godfucking bitches.

Après coup, je me suis questionné sur la moralité de l'exercice. Mais en y repensant, on a dit bien plus de positif que de négatif (we are sweet bitches), et puis je crois bien que c'est le genre de conversation fort courante. Non?

Je suis donc, en date d'aujourd'hui, fin prêt à observer mon milieu scolaire avec un nouvel oeil. je suis à l'affut. Je tends l'entement mes perches, mets en place mon réseau. J'ai du fun. Une vrai fillette de niveau primaire. Un être pervers.

10-4.

5 commentaires:

P'tit homme a dit…

On l'a déjà fait avec une équipe. Lors de notre première session du BAC, nous étions en équipe de 10 et à la fin de la session, une fille s'est amusée à dire comment elle nous percevait. Ça été correcte, sauf peut-être celle qui s'est fait dire: "Si j'étais une fille, je coucherais avec toi, drette là!"

J'approuve cet exercice!

volage a dit…

Je ne désaprouve pas l'exercice quand les gens dont on parle sont présents.

De se fier à ce que les autres dise pour se faire une idée sur quelqu'un je trouve cela foutrement lâche.

Mon avis!

Anonyme a dit…

ouf, ca fait vraiment pitié ! Tas quel age coudonc !?

Le Tapageur Silencieux a dit…

@p'tit homme: Au final, ça fait des beaux moments de rapprochement, so cute.

@volage: Pour moi, ça revient au même que de se faire un idée lorsque tu lis un article dans le journal sur les actions d'une personne. Je ne pense pas que le médium de transmission de l'info fasse varier la validité de l'exercice.

@anonyme: L'âge d'écrire un nom que je commente.

lora a dit…

Je trouve votre site très bien je me suis souvent demander pourquoi je n'en ferai pas un comment vous avez fait car il est vraiment génial encore bravo
voyance, consultation voyance