mardi 2 septembre 2008

Nouveau départ

C'est aujourd'hui que se terminait mes trop brèves vacances et puisque, tel Jean-Luc Mongrain, je ne quitte jamais bien longtemps, j'effectuais mon comeback universitaire, mûr d'une année d'expérience et galvanisé de poussées d'hormones laissant suspecter recrudescence post-puberté. Ankylosé par l'omniprésence du mélange brun-gris de la shop de pain, mes yeux peinent à s'ajuster à la vision d'un aussi grand nombre de jeunes demoiselles arborant la nanojupe et les turbojambes.

Ce qu'il y a de bien, c'est d'être absout des souffrances inhérentes aux différents processus d'initiation tout en étant à même de pouvoir observer la masse de jeunes verts s'evertuant à competitionner en abus de tous genres. Partout sur le campus se côtoient les Joker, Robin des bois, homme des cavernes, immense T, Mickey Mouse et autres personnages permettant le port du pantalon ultra tight.

C'est ainsi qu'alors même que je pénetrais sur le campus ce matin comme on pénètre orifice indérangé depuis trop longtemps, avec difficulté, je fus assailli par des initiés de toutes parts. Arrivé à l'intersection, c'est nul autre que le souvent mentionné ici Boutch arborant l'uniforme de Batman qui dirige la circulation. Inexperimenté, il ne manque pas de me diriger douteusement, passant très près de m'impliquer dans un accident fort intense.

Un peu partout, l'alcool coule à flot à une heure particlièrement matinale. Les gens se saluent, s'interpellent de douteuses questions vides tel "pis ton été?", s'embrasse avec un enthousiasme démesuré. L'euphorie est perceptible. L'air est chaud, humide, je suis nonchalant. J'observe le spectacle de loin, les différents BAC se narguent, des oeufs sont lancés, l'intellect est aussi élevé que dans une entrevue de fond de La Semaine.

Après 2 sinueuses remises de plan de cours marqué par la chaleur ambiante, j'attends un dernier cours pour ensuite participer activement à l'initiation du lot de jeune blanc bec qui se faufile dans le BAC. Bien hâte de voir comment tout ça évoluera, combien de filles se frencheront, combien de seins se dévoileront. Des suspenses comme on les aime.

Mot du jour: Triumvirat. Dans vot' pip'!

6 commentaires:

Pinocchio a dit…

Moi je dis 15. Les jeux sont faits.

P'tit homme a dit…

As-tu vu ceux qui étaient déguisé dans en lettre grecque ("to", je crois)? J'aurais bien aimé voir, mais ça n'a pas adonné. À la place, j'ai assisté au processus initiatique douteux dans le grand axe... À chaque année, je me rappelle à quel point je suis heureux de ne plus être en première année!

eff a dit…

J'ai vu passer des Dorothées masculines, du Magicien d'Oz, vraiment séduisantes. Et beaucoup de Ninja Turtles.

Les initiations, ça magane pas mal le campus, par contre. Juste à voir les terrains jonchés de déchets, c'est assez laid, mais bon.

the boutch a dit…

Effectivement, j'aurais bien besoin de cours de circulation. En passant, je me suis réveillé ce matin à 7h19, frais comme une rose...

Le Tapageur Silencieux a dit…

@pinochio: Finalement, que 4.

@p'tit homme: Ouais, c'était ceux de math, franchement de toutes beautés.

@eff: C'est fou le nombre de déchets générés, il y a des gars qui travaillait uniquement à ramasser all day long.

@boutch: Lucky boy.

voyance par mail gratuite a dit…

Je découvre ton blog et je suis très intéressée par toutes ces ressources.