samedi 27 septembre 2008

Golf

Faisant flèche de tout bois, désirant ajouter le plus de cordes à mon arc et parce que je souhaitais vraiment commencer un texte avec une allusion intense avec le tir à l'arc, je participe à toutes les activités offertes depuis le début de l'année par ma motivée association étudiante. Après initiation et karaoke et avant vins et fromages, c'était hier le tournoi annuel de golf du BAC. Aussi habile avec bâton de golf que Stephane Dion avec art oratoire, j'avais d'évidentes appréhensions quant à mes performances d'autant plus qu'elles seraient soumises à l'implacable jugement du Donnaconien.

C'est donc avec le Gaucher Magnifiscient, 4e membre d'un foursome formé de ma personne, le Donnacionien et l'Ultime Fendu, que je me suis retrouvé au volant de ma T-Mobile en direction du terrain de golf en une matinée où le soleil brillait de mille feux dans un ciel d'un bleu ininterrompu. Notre foi commune en Google Maps eut tôt fait de nous couler, n'arrivant pas à nous diriger adéquatement dans les sinueux vallons de la Vieille Capitale en pleine reconstruction [insérez gag facile sur boobs de Tara Reid, salle de chirurgie, seins]. Ce n'est qu'à la suite de plusieurs détours, d'échecs et d'appels désespérés que nous arrivâmes à bon port.

Goinfré de muffins et beignes, équipé de multiple Corona et engourdi par de nombreuses consignes distribués par le pro de la place, je me laisse conduire jusqu'à notre trou de départ par le Gaucher Magnifiscient qui semble en contrôle du cart électrique. De toute beauté.

J'ai beacoup de difficulté avec l'éthique en général. Toutes les règles ridicules de bienscéance, les flous concepts d'habillement, les épurés formules de salutations et autres, ça me fractionne le postérieur (fend le cul) BIG TIME. Or le golf en est rempli. Déjà d'avoir à tronquer mes jeans pour des pantalons plus "propres" me purgeait. J'espèrais que mes teammates ne soient pas des paumés de l'éthique. Ayant antérieurement passé proche d'en venir au coup avec un gars parce que j'avais "pilé sur sa ligne de putt", j'anticipais des tensions. Finalement le tout c'est bien déroulé, si ce n'est que le Donnaconien qui faisait preuve d'agressivité lorsque je commetais l'odieux de parler lorsqu'il éructait son génie golfesque sur le tertre de départ.

La ronde s'est déroulé rondement (quel jeu de mot hein!). Alors que je m'estimais futur boulet, mes balles furent utilisés somme toutes à un bon nombre de reprises. Tout pour m'egayer hautement. Coup d'éclat de la journée de ma part: un roulée d'une trentaine de pieds qui trouva son chemin jusque dans la coupe après un rebond des plus dramatiques. Une équipe en liesse qui gueule "BIRDIE" en piétinant hystériquement sur le vert. De toutes les beautés. Quant à Ultime Fendu, nous avons utilisé quatres de ses balles pour sa plus grande joie. Quel homme.

Un score final de -3. Boom Boom Boom.

Bien aimé l'expérience de golf en tant que telle. Bien que ce soit un "sport" aucunement demandant au niveau physique (les carts aidant) et somme toute futile (mettre une balle dans un trou), j'ai aimé le fait d'être entouré d'une nature rougeoyante, en plein air, à apprécier la vie. Simplement.

Le tout se termina par un genre de souper dans le clubhouse des lieux. De l'abus de tirage. Pour ma part, j'ai gagné un sac pour portable et un fourre-tout masculin. Plus viril que ça, c'est Louise Cousineau. Quant à notre assiette, une des choses les plus infectes ever. Du poulet plus caoutchouteux que le visage de Cher. Du riz aussi déshérité de goût que la chatte de Jeaninne Suto. Et des légumes plus crus que la dernière phrase. Si cru que le Donnaconien a abimé un plombage.

Mis à part le souper, une journée plus que sympathique. MÊME SI J'AI CHOKÉ LE BAR À LA FIN.

5 commentaires:

L'Ultime fendu a dit…

J'aimerais simplement ajouter la cocasse histoire du Tapageur qui se fait heruter violement par le cart du déficient gaucher pour célébrer le coup de la journée, ainsi que la démarche diagonal de l'écrivain amateur entre le 10e et le 15e trou.

Le Magnifique Gaucher a dit…

Une bien belle journée, le paysage était magnifique et la température idéale. Somme toute, nous devons être satisfaits d'avoir joué -3 à 3et 1/10.

l'ultime fendu a dit…

La cédibilité obtenue est supérieure à mes attentes au départ.

angie22 a dit…

le gag sur la saveur du riz est tellement dégueulasse... lol

j'aimerais bien essayer de jouer au golf mais je pense que j'ai vraiment pas assez de visou pour ça. je me contente d'y jouer sur la Wii, même si ça se compare pas.

gay telephone a dit…

J’ai sincèrement apprécié cet article qui apporte une véritable aide.