mercredi 3 septembre 2008

Bières, Huile Végétale, Police, Shawinigan, Florida pis toutes des mots clés d'même tsé

C'est donc hier qu'avait lieu la première des trois journées d'initiation des insouciants qui débutent 3 ans de mathématique, d'estimateur sans biais et de poutine peu savoureuse à la cafétéria. Peu novateur, c'est par une sorte de rallye enchaînant buvage de bière, désalteration alcoolisé, humectation éthylique de gosier et autres combinaison incluant le doux breuvage que la soirée serait animée. Informé il y a 2 jours que ça serait pas mal cool si je pouvais m'impliquer dans tout ça, c'est grossièrement, un peu comme Pierre Falardeau gère son hygiène bucale, que moi et 2 comparses ébauchèrent un simpliste jeu où se mixerait bière, huile végétale, vinaigre, gin, tabasco et autres dans une symbiose des plus grands crus de l'histoire du liquide.

C'est bien plus préparé que la décence estudiantine le commande que nous accueillons les 2 premières équipes qui subissent notre inexpérience en dosage. Des estomacs font trois tours, des pommes d'Adam convulsent, des œsophages péristalte (ça doit bien être un fucking verbe) difficilement.

La beauté de cette implication réside en la permission, que dis-je le devoir, de juger les différents "défis", défis consistant à faire la chose la plus intense possible après chaque jeu afin d'impressionner les juges présents et d'ainsi obtenir un point supplémentaire. C'est ainsi que j'assiste à un spectacle des plus répugnants. Un gars se rase une bonne quantité de poils fessiers (ma foi fort proéminent), les ajoute à un verre d'eau avant de tout avaler d'une traite.

Troublant.

Qui dit initiation dit alcool dit défis dit juges dit filles willings. C'est donc avec un semi malaise, pas tant d'attraits que je me suis retrouvé à deux reprises couché sur un hood de char, un trio ou une sympathique fille se frottant de quelconque façon. Tout ça sans compter les filles qui se mettent en brassière, se frenchent (le décompte officiel serait à 6) et autres actes du même acabit. Je trouve ça fucking bouleversant! De voir des filles avec le portrait-type d'intellectuel, réservée, studieuse, se mettre à faire des trucs pas mal hot, je trouve ça weird. Il me semble que les gars sont plus constants pour ça tandis que les filles sont assez variables, selon la situation, l'environnement, les gens présents.

La soirée suit houleusement son cours jusqu'à ce que la police décide de débarquer, un trio de voitures pimpantes. Ayant tôt fait de cerner que nous étudions en actuariat, la première remarque du policier à mon endroit "Ouin, un futur actuaire, ça veut dire que tu sais compter, c'est tu ça fait combien d'amende par personne icitttttt?" me semble idiote et utilisée pour créer la confrontation. Or un de mes comparses, que nous appelerons Accent pour les besoins de la cause, semble en verbe et argumente avec un policier que je sens particulièrement tendu. J'entre tant bien que possible en damage control, ramassant le plus possible de marde, faisait fi des menaces ridicules des représentants de l'ordre (sic) qui sont insensés pour quiconque connait un peu les législations d'usage. Mais bon, je prends mon gaz égal, c'est pas mal une lose-lose situation. Je suis toujours fessé de faire face à des power trips déplacé, j'essaie de plus en plus de me dire que c'est triste, que le gars/la fille doit être écrasé(e) chez lui/elle.

La soirée se poursuit donc prématurément dans un petit bar de la vieille capitale où tout le petit gratin de futur peteux de broue actuaires est réuni. La police rôde, elle n'attend qu'un faux pas. L'alcool coule à flots, je fais connaissance avec des premières années, je rencontre un gars à qui j'ai déjà parlé un peu sur le net, joué à un jeu en ligne ensemble. Je trouve ça drôle et cool. Je me donne comme objectif de rencontrer tout le monde inconnu à qui je parle sur le web dans un range de 3 mois. Je prends les postulations, ma parole Yvon.

Le tout se termine par un combo observation de piste de danse et raccompagnement d'un étudiant DÉCALISSE. Hors de la mêlée, hilarant de voir l'évolution d'un dance floor, les pauvres types qui, comme babyboomer arborant la parabolique moustache, fonce sur de jeunes demoiselles fortement ou bouésson. Et c'est après avoir ramené un neobrunswickois au dialecte incompréhensible de par son accent et l'alcool que je m'en suis retourné chez moi.

11 commentaires:

Marque a dit…

Pour ce qui est de la discussion avec l'aimable policier qui essayait de se montrer meilleur que nous au niveau calcul, j'ai bien apprécié la manière dont il était fendant et arrogant à souhait. Ne pas avoir été en fonction, il se méritait une volée d'injures... Reste que le plus drôle était de voir le tapageur freaker comme j'ai jamais vu un gars freaker dans ma vie.

En fait, on a bien beau dire que je disais de la marde au policier, mais je trouve, avec du recul, mon attitude quand même "normale", considérant que j'étais un peu en boisson... en tout cas plus que quelqu'un qui ne cherchait qu'à se pousser au plus crisse.

Et puis pour ce qui est des défis... mon gars! t'as bien beau trouver ça weird à souhait, mais on voyait clairement que t'aimais ça! En plus ils ont pas choisi les petites grosses, t'as eu droit à de belles femmes qui ont abusé de leurs attraits pour se téter un point, et ça a marché... ;)

Changement de sujet: je suis quand même assez content de ma shot, j'ai vidé mon 26 onces de Gin et soûlant certains nouveaux sans qu'ils ne s'en aperçoivent trop trop, et je crois qu'on a réussi à les faire dégueuler plus que l'année passée.

gui92 a dit…

@marque:

Le but du jeu n,est pas de faire degeuler mais bien de faire boire ceux qui veulent boire. Les plaintes partent donc un peu de ton dosage de colon.

L'affaire que tu comprends avec les policiers, c'est que tu peux pas gagner quand ta quelques milliers de dollars d'infraction incontestable. El Tapageur freakait pas...il faisait juste montrer au policier qu'on savait qu'on était dans marde pi qu'on voulait pas de conséquences. Je vois vraiment pas ce que tu pouvais trouver drole dans cette situation là.

Le Tapageur Silencieux a dit…

@marque: BEEEEEEEEEEEEEEEENNNNNN OUUUUUUUUUUUUIIIIIII. Si je pouvais mettre tous les détails ici...

@gui92: Thumbs up! Sauf que c'est moi qui a chié les dosages initiaux...

marque a dit…

après relecture j'admets que j'ai dit des choses inexactes...

j'ai eu du fun ce soir-là, et j'imagine que j'ai dû en effet être déplaisant avec le policier, sans quoi il n'y aurait pas tant de monde qui en parlerait... ma perception altérée par la fatigue et l'alcool m'a fait voir autrement la situation.

veuillez m'excuser.

Nayrus a dit…

hahahaha

Excellent texte! Une vraie bonne anecdote comme je les aime.

Le Voyou du Bayou a dit…

Moi j'ai eu deux initiations à l'Ulaval. Une en enseignement secondaire où il ne se passait ABSOLUMENT RIEN et une autre en administration on a été conduits loin de l'Université en autobus pour se ramasser dans un endroit désert où on se faisait pitcher des contenus de cannes de jus de tomate (pas tout le monde, mais certains) et où plusieurs se sont ramassés à poil pour faire la plus longue chaine de linge...

Bon, c'était pas la grosse classe en administration, mais ça reste quand même plus mémorable que le néant de l'initiation d'enseignement secondaire. Bref, ça fait en sorte que vous êtes sans doute tous une belle grande famille, les étudiants en actuariat!

the boutch a dit…

Monnnnnnnnnnn garsssssss, ton jeu a été la goutte qui a fait déborder le vase (c'est vraiment la figure de style appropriée), mais ce fut un moment des plus mémorables.

Par ailleurs, le gars du nouveau-brunswick ne s'est pas présenté, à ce que je sache, à nos 2 cours de compléments de maths et d'intro hier. Peut-être a-t-il trouvé que son adaptation au québec était plus difficile que prévu...

Le Tapageur Silencieux a dit…

@marque: En effet, t'étais déplaisant, comme en font foi les 7-8 mots que j'ai glissé sur ça dans TOUT le texte...

@nayrus: Content que tu aies apprécié.

@voyou: Je pense que l'option amené tout le monde dans un endroit désert demeure la meilleure chose. Je sais que nous, c'est ce soir qu'on fait ça. Et comme tu dis, l'important c'est que ça amène les gens à créer des liens et à se connaître. Je suis cependant surpris que ce soit aussi morne en enseignement secondaire. Trop de filles (yen a jamais trop mais dans le sens où pas suffisamment de folie présente)?? Ça pourrait expliquer.

@boutch: Le gars du Nouveau-Brnswick fend de toute part dans sa chambre, à n'en point douter.

Pinocchio a dit…

Est-ce que tu nous as raconté TON initiation?

o-lee a dit…

@tapageur
chié les dosage initiaux tu dis? je sais même pas s'il y avait de la bière dans mon verre.. Et toi tu profitais à fond du fait que tu me reconnaissait et pas vice-versa.

PS. tu lira la balade des menus propos de Francois Villon

voyance gratuite mail a dit…

Merci pour ces bons conseils….c’est très agréable de vous lire…..et instructif…….