mardi 3 juin 2008

Rapport de lab

Me voilà donc avec un portable revigoré surfant aussi vite que le dialecte de Louis-José Houde et aussi vierge que le gars d'Évangélisation 2000. Je suis dès lors fin prêt à livrer mes impressions sur l'expérience à saveur ludique des commentaires. Il me faut d'abord expliquer plus en profondeur les origines des motivations de tout ça.

J'en parle souvent sur mon blog, je suis fasciné par l'univers de la blogosphère, par le fait qu'autant de trucs s'écrivent pour un lectorat somme toute très limité, par les motivations diverses de chacun/chacune et aussi par le comportement-portrait-psychologique du blogueur type.

Je parlais du fait que j'étais à mon avis in-insultable avec un de mes amis et me demandais si globalement les gens attribuaient plus d'importance aux commentaires positifs que négatifs, si socialement on avait plus tendance à voir le verre à moitié vide ou à moitié plein. L'idée m'est donc venue d'évaluer si les réactions à des commentaires positifs étaient plus fortes qu'aux négatifs ou vice-versa.

C'est ainsi que je me suis retrouvé allongé sur mon patio, petite bière en main, à arpenter les confins de la blogosphère subissant les joies et les affres de ma sotte entreprise. J'y ai fait de belles découvertes, allongé la liste de mon agrégateur (que je dois tout recommencer à zéro ma foi) et j'ai aussi tenté d'être abrasif. Ayant un réflexe premier d'indifférence, il était ardu de trouver des choses négatives qui pourraient potentiellement faire réagir en restant crédible et en ne poussant pas trop. J'ai pensé laissé faire mais j'étais curieux de voir ce qui s'en suivrait donc j'ai passé outre mes récalcitrances.

Les commentaires positifs, qui furent 41 des 82 laissés, était pour la plupart entièrement sincères, quelques uns un peu galvaudés. Ne doutez pas de ma sincérité. Pour les commentaires négatifs, la plupart étaient bullshit et je croyais le tout évident après lecture de mon post mais ça ne semble pas matter of fact pour tous.

Réplique aux offusqués
Alors que je croyais mon post clair et éventeur de toute brume, certains ont cru bon me pourfendre et c'est leur droit le plus stricte. Après un premier commentaire de Josie qui faisait un power plat, je me suis dit que les gens le prendrait personnel, que je devais laissé tomber. Puis j'ai pris une pause et j'ai réalisé que c'était qu'un anodin commentaire et que si des gens réagissait fortement, ça pourrait être une bonne opportunité d'introspection sur le pourquoi d'une over-reaction de la sorte. C'est comme une thérapie de groupe, non? Ok peut-être que non haha.

@frank: Quel preux chevalier qui vient défendre je ne sais trop qui. Que votre noblesse soit récompensée. Pour ce qui est de compter les autos ou deviner quel bus arrivera, un peu fade non? L'humain est imprévisible et tellement plus intéressant! Je te laisse à tes comptages. (Cela dit, j'ai aimé ton Bonne soirée héhéhé, je le sentais honnête :P)

@choupinette: Moi un geek sans vie? Analyse intéressante, je serais même curieux de connaître ses fondements puisque loin de la réalité. Réducteur? Du tout. Je fais la part des choses, réalise que c'est basé sur rien et passe à un autre appel. Bien comme idée non? J'ai pas de copyright là-dessus, tu peux l'utiliser aussi! Au plaisir de te revoir!

@gars-de-la-menace-de-mort-par-email: T'as fait ma journée, c'était savoureux!

J'en conclus?
Arrive le moment où je dois avoir une conclusion poussée, pertinente, intelligente afin qu'on ne me traite pas de gros dégueulasse. Je risque d'échouer. Avec 34 commentaires vs les 82 que j'ai laissé, je crois pouvoir dire que commenter n'est pas autant synonyme d'abondance de visiteurs comme je le croyais à prime abord. On peut donc se questionner sur le fondement de ces commentaires bidons et vides qui pullulent partout et qui ne me semble avoir de but autre que celui de publiciser.

Serais-ce que le contenu est également important en ce qui attrait à l'affluence? Surement (la basse qualité du mien expliquerait mon peu de visite alors!). Mais n'oublions pas que le contenant est aussi primordial. Alors que je croyais création de réseau social être raison majeure de la motivation d'avoir un blog, je réalise que plus de gens que je croyais aime écrire.

De plus, peut-être ma perception est-elle erronée de par l'importance que j'accorde à certains commentaires, j'ai l'impression que le négatif suscite plus de réactions. Peut-être débalancent-ils plus puisqu'innatendus dans cet univers d'orgie d'auto-lichage qu'est la blogosphère? Probable. Il n'en demeure pas moins que trop d'attention me semble prêtée à des choses insignifiantes. La même observation peut être fait dans mon entourage immédiat. Est-ce un constat que vous faites vous aussi? Ne devrait-on pas apprendre à se foutre du mal gratuit qui se dit? Avoir confiance, savourer les bienfaits de la vie et ignorer le négatif?

À venir, le Tapageur Silencieux invente une tague et la regarde évoluer, check it out!

17 commentaires:

Maryse a dit…

Un retour en force... Je me demande d'où proviennent tes influences...

Patate a dit…

En ce qui concerne la partie "se foutre du négatif gratuit" de ta conclusion, ce qui me dérange un peu c'est que la plupart du temps, ces êtres-en-manque-d'amour que sont une bonne partie des blogueurs ne sait pas faire la différence entre un commentaire de "négatif gratuit" comme tu dis et le commentaire négatif-mais-constructif.

On en vient à mettre l'intelligence et la bêtise extrême dans le même panier, à cause bien souvent des carences en estime d'eux-mêmes d'entités bloguesques à-la-colonne-vertébrale-faite-de-jell-o.

Pour ce qui est de la popularité que pourrait apporter l'habitude de laisser des commentaires un peu partout, je remarque que l'intérêt est suscité quand le blogueur commence à avoir l'impression de te connaître, donc il faut que les commentaires soient laissés à répétition... j'ai à quelques reprises été pris en affection par certaines confiances anémiques, et ce jusqu'à ce que je leur laisse un commentaire un peu moins élogieux...

Oui, comme tu l'as dit, beaucoup aiment écrire, mais "l'affection bloguesque" ne survient surtout que lorsque le blogueur croit se faire un portrait de ta personne, plutôt que de se concentrer sur tes écrits.

Et c'est ce qui fait, je crois, que les commentaires "négatifs", aussi peu méprisants, soient-ils: le fait que si je confronte une de tes idées, tu vas croire que je confronte toute ta personne, questionnant ton droit à l'oxygène que tu respires.

Alors que pour intéragir "socialement", que ce soit virtuellement ou "réellement", il faut avoir une certaine carapace, du moins il me semble. Sinon, on est un mollusque.

Pinocchio a dit…

34/82 = crissement fort pour faire mousser ta popularité.

Je suis bien d'acc avec Patate, si les gens n'ont pas de carapace sur le net et tout son manque de spontanéité, ils doivent être solides en wet noodle quand on les (soit disant) "insulte" en face à face. Je crois aussi être in-insultable.

Marco Bergeron a dit…

J'ai pas trop suivi l'histoire...mais juste pour écrire un commentaire m'a dire que je suis d'accord.

Je sais pas avec qui mais je suis d'accord.

noisettesociale a dit…

Tsss, j'ai même pas eu la chance de participer à ton expérience! :-P

Le Tapageur Silencieux a dit…

@maryse: Je ne saurais dire, influence par rapport à quoi?

@patate: Bonne analyse. C'est vrai que la notion de familiarité est sans doute l'élément clé qui lie le blogueur à son lectorat et que pour certain, un commentaire peu élogieux suffit à détruire cette familiarité. Et pour la carapace, franchement vrai.

@pinocchio: Je sais pas trop, parmi les commentaires, plusieurs proviennent des mêmes personnes. Toujours est-il que j'aime mieux y aller de 1 ou 2 commentaires par jour vraiment (je me fais des accroires) pertinents.

@marco: Moi je dis que tu es d'accord avec moi :)

@noisette: J'essayais du même coup de découvrir des blogues alors que je connais déjà le tien!

Drew a dit…

Y'a vraiment un gars qui t'as envoyé une menace de mort par e-mail?!?!?!?!

Calvaire!

Le Parfait Imparfait a dit…

Moi quand un texte fait pas mon bonheur, je le lis pas!! Sinon ben allez donc voir ailleurs si vous êtes pas content!!!

TCB

volage a dit…

Je ne sais pas mais il y a quelque chose que je ne pige pas dans toute cette histoire. J'ai de la dificulté à mettre le doigt exactement dessus mais je soupçonne une certaine envie (justement) de mousser ton blogue. Tu cherches à écrire des trucs avec des répercussions nombreuses question d'être lu et oui de faire rigoler un peu, mais pour ce qui est de l'aspect scientifique, on repassera.

L'idée est bonne et originale. Un beau petit jeu de cartes ou tu places bien tes as et récolte bien d'avantage que les blogues que tu as consulté.

Si tu as fait le tout pour rigoler et attirer des gens sur ton blogue, chapeau! Y'a rien de mal là-dedans et l'idée est sensas.

Mais le truc du ''je me questionne et analyse'' j'achète pas mais c'est du beau camoufflage.

1+1=2 pas besoin de chercher bien loin. Plus tu commentes, plus tu es vus, plus le nombre de
clic-clic augmente. Rien de bien révolutionnaire.

T'aurais pu aussi nommer les bon coups pas juste les mauvais. Peut-être même noter la vitesse de réponse. Des gens nouveaux sont sûrement venus sans commenter, ton ratio de visitites uniques a grimpé? Ton classement tlm en blogue a grimpé? Tu as reçue des emails? Demandes msn? Combien de temps ça prend 82 commentaires? Tu peux avoir une vie en comentant autant ou il ne te resterais plus de temps pour une douche? Les blogue ou tu es allés ils étaient populaires? Les blogueurs moins ''populaires'' ont-ils d'avantage retourné ton commentaires que ceux qui sont déjà bien pleins de visiteurs?

Je ne sais pas mais pour rendre le tout crédible, tu aurais au moins pu mettre de la viande autour de l'os.

ah pis... j'taime ben ;)

Le Tapageur Silencieux a dit…

@drew: Ça prends de tout pour faire un monde.

@parfait imparfait: C'est l'attitude à adopter.

@volage: Je peux comprendre cette récalcitrance à acheter le tout. Le fait est que je n'ai aucune idée de mon nombre de visiteurs uniques, c'est pas quelque chose que je regarde, honnêtement. 82 commentaires, c'est long en tabarnac. Surtout qu'il faut dénicher des blogues à commenter. J'ai eu vraiment une sélection vaste, passant de plus achalandé à désertique, je m'intéressais surtout à ce qu'il y ait un billet datant de max 2 jours. Les blogueurs plus "populaires" ont moins répondus, ayant déjà vu neiger j'imagine. Un email, un gars zelé me traitant de tout les noms et disant qu'il me trouverait pour m'achever, de toutes les beautés. Je suis d'accord que mon texte était peu étoffé, les faits sont que je revenais d'un chiffre de 8 heures à la machine à panier (voir post antérieur) et se fut une des expériences les plus atroces de ma jeune vie. Écrit le tout à 1 heure du matin, vrai que je l'ai fait un peu pour me débarasser. Maintenant, à savoir si tout cela n'était que parure, j'avais un intérêt réel pour voir ce qui ressortirait de tout ça. Avoir voulu commenter pour avoir plus de visites, je l'aurais tout simplement fait. J'ai pas besoin de me justifier pour ça. Cela dit, comme je le disais au début, je peux comprendre que tu sois réticente à acheter. Merci de bien m'aimer pareil!

Maryse a dit…

Quel beau trait de caractère que l'humilité! Remarquable.

KattyKane a dit…

Je suis un peu d'accord avec Patate. Et je rajouterais même que dans ce milieu, tout le monde est tellement habitué à lécher tout le monde que quand un commentaire négatif survient, c'est tellement inhabituel que les gens se fâchent...

Les commentaires négatifs, j'ai rien contre, à condition qu'ils soient constructifs... si c'est gratuit, ça donne même pas la peine d'y accorder de l'attention...

Maintenant pour l'aspect scientifique de la chose... je trouve que c'est un exercice cocasse, et je suis d'accord avec toi quand tu dis que si tu cherchais uniquement à mousser ton blogue, tu n'avais pas vraiment besoin d'en parler dans un post... parce que je prends un wild guess ici là... y'a bien des chances que les gens à qui t'a laissé des commentaires négatifs ne reviennent plus ici, et les gens à qui t'a écrit des commentaires positifs non plus s'ils ne prennent pas la peine de lire les autres textes que tu as écris.

Alors pour vraiment faire mousser ton blogue faudrait que tu passes pas mal de temps à mettre des commentaires partout afin que les gens reviennent souvent voir si tu as de nouveaux écrits...

;)

Patate a dit…

Ce que je n'ai pas dit dans mon précédent commentaire parce que je n'y ai pas pensé, et qui a été admirablement démontré, c'est que quand quelqu'un que tu "critiques" n'a plus rien à dire, il finit souvent par t'accuser de vouloir "attirer des lecteurs".

Par contre, tous les osti de commentaires de "bravo ma belle on t'aime cocotte XXX", ceux-là, on ne les taxe jamais d'opportuniste.

La réalité, c'est que c'est trop forçant se poser des questions, c'est trop forçant réfléchir, c'est trop forçant discuter, essayer d'évoluer (ou si on a raison d'essayer de faire évoluer).

Tout ce qui est forçant, donc, on le rejette, on le plante, on l'envoie chier comme un épais.

On veut tous être plus lus, c'est vrai. "J'écris pour moi si t'es pas content va-t'en" c'est de la bullshit: sinon on écrirait un journal intime.

Toutefois, "l'argument" facile de "tu bitches pour attirer des lecteurs" c'est imbécile en sacrament: si je t'aime pas, je n'ai rien à foutre de ta bande de lecteurs yess-men qui vont de toutes façons m'haïr avant même de penser que peut-être ce que je dis sur ton blog a de l'allure.

volage a dit…

hmm je ne sais pas si on faisait référence à moi dans le dernier commentaire (patate ;)) mais sincèrement, l'idée je la trouve bonne. Je me suis questionnée sur le fondement, c'est tout. Possible aussi que j'ai seulement mal jugé par le fait que j'étais déçue du peu de chose concluante qui en sont ressortie. J'en espérais plus en tous les cas.

Rien n'empêche que ça faisait un foutu bon billet et AUSSI un coup de pub, soyons franc.

J'ai aimé l'idée, je suis d'accord avec vos commentaires et le tapageur j'adore son blogue (je pense l'avoir clairement exprimé à plus d'une reprise dans le passé).

On prend peut-être le tout avec juste un petit peu trop de sérieux (et je parle beaucoup de moi ici).

Voilà!

Mary-Céramique Placard a dit…

Salut!

Le commentaire que tu as laissé sur mon blogue m'a fait rire. Un commentaire négatif amène souvent une discussion (lorsque par exemple, un lecteur expose son désaccord envers un billet) mais dans ce cas-ci, il ne voulait pas dire grand chose. Donc j'ai ri.

Ton plan a fonctionné car je suis venue voir qui avait laissé cette note ;)

Alors me voilà!


À la prochaine

Mary-Céramique Placard a dit…

Ce troisième commentaire de ma part vient expliquer que mon deuxième commentaire venait agrémenter mon premier commentaire sur ton blogue.

Ps:
J'ajouterai à ton analyse mon expérience personnelle.

Dans mes débuts, je commentais tous ce que je lisais, un peu pour me faire voir, surtout parce que j'ai toujours quelque chose à dire.
J'ai reçu plusieurs commentaires négatifs lorsque j'écrivais sur Réseau Contact, et cela moussait ma créativité. Mais je ne crois pas qu'un commentaire négatif va attirer plus les gens qu'un commentaire positif. Il suffit d'être moindrement curieux et hop! on va voir qui nous commente!

Et sur ce, ça va faire, j'suis tannée de taper.

voyance email amour a dit…

Superbe article qui m’a donné de vrais pistes pour mes articles à moi. Je testerai dès le prochain article. Pour dire j’ai même mis la page dans mes favoris.