mercredi 11 juin 2008

Délinquance

J'ai toujours vécu dans le même quartier, la même maison, le même voisinage. Une banlieue de Québec, un champs de blé d'Inde comme voisin arrière, une forêt aux milles secrets non loin et un cul-de-sac comme rue.

Jeunes, nous étions plusieurs garçons de ce voisinage à se regrouper dans cette ruelle sans issue pour disputer âprement de nombreuses parties de hockey. Étirant nos soirées jusqu'à l'exaspérance maternelle, nombreuses sont les balles que nous perdîmes, délaissés par l'infidèle compagnon qu'est le soleil. Nous formions un groupe avec ses surnoms, ses patois, ses anecdotes. Quelques gamins qui, l'espace d'un moment, devenaient Maurice Richard, Wayne Gretzky, Mario Lemieux, Patrick Roy. À tour de rôle, nous enfilions les jambières trop courtes, nous nous écorchions les genoux en nous démenant à tenter de stopper les lancers ennemis, à combattre l'adversité, à sauver son équipe.

Et puis, il y avait le petit terrain de baseball. Un petit terrain emménagé en gravel d'à peine plus de 130 pieds de long. Un monticule inexistant. Une clôture inefficace condamnant le receveur à l'excellence. Notre Fenway Park à nous. Lors des chaudes journées d'été, chacun amenait son bâton, son gant (le mien était bleu et vachement petit, j'étais Pedro Martinez), et une vieille bouteille de 2 litres de Pepsi remplie d'eau. Nous chevauchions nos bécanes et étions en route pour de nouvelles Séries Mondiales.

Bien que d'âge divergente, il y avait une belle unité parmi ce lot de naïfs bambins que nous étions alors. Nous nous connaissions, avions vécu des expériences similaires, mangions des mêmes loisirs.

Tout à l'heure, en allant marcher une fois la nuit reine du quartier, je suis tombé sur un des jeunes avec qui j'avais tant de fois joué. Il était totalement défoncé. Alors que j'étais un peu enivré, tant par l'alcool que par la vie, lui avait peine à marcher. Entouré d'un groupe qui m'était inconnu, il criait, geulait, en pleine nuit. Totalement dans son monde, il n'a guère donné reconnaissance du signe de salutation que je lui ai adressé. Il a poursuivi son chemin de sa démarche laborieuse, ses culottes étaient visiblement à un niveau trop bas pour permettre à ses membres de bipèdes de fonctionner dans l'ordre des choses. 3h30 du mat', le jeune a de l'école demain. Il est devenu un fucking bum.

Et moi, je suis triste.

9 commentaires:

Doparano a dit…

Triste de voir comment les gens ne profites pas positivement de ce que la vie leur donne.

Je suis vraiment plus à même de constater la chose depuis que je suis sobre.

Beaucoup de mes amis de jeunesse n'ont pas encore, 20 ans plus tard changé de mode de vie. Le party prime encore sur tout le reste.

Parfois j'en vient à trouver que ma vie est plate mais je me console assez vite en les regardant aller.

Le chômeur a dit…

Tu vas rencontrer ton lot d'anciens tinamis devenus des fucking bums. Ça m'arrive tout l'temps. J'ai été témoin du fond du baril quand j'étais gérant d'un pawnshop, alors qu'anciens amis du secondaire venaient "pawner" leurs affaires pour un peu de cash pour de la drogue, principalement. C'est triste, en effet.

volage a dit…

Je pense que c'est simplement la triste réalité. J'ai connu moi aussi une poignée bien grande d'amis d'enfance qui ont viré dans un sens peu souhaitable. J'ai un exemple qui me vient tout de suite en tête, j'ai d'ailleurs fait un billet sur lui il n'y a pas si longtemps (Flashback d'un meurtre). Je ne sais pas si tu l'as lu mais bref, je pense qu'il n'y a rien à comprendre dans tout cela. Abdiquer est possiblement la seule solution.

L'Ours qui a vu l'Homme a dit…

J'ai encore mon gilet Mario Lemieux.

C'est effectivement navrant de regarder derrière, 7 ans pour moi, et de voir que ces gens avec qui on a fini le secondaire n'ont pas profité de ces années pour mettre une vie en ébauche: pas d'éducation complétée, ni DEC ni DEP, pas de sécurité d'emploi, encore moins d'avenir dans la jobine qu'ils font pour arriver à payer leur loyer, pas vraiment de relation stable.

C'est effectivement la triste réalité, comme dit volage, et certains n'ont pas construit une force de caractère ni une estime d'eux-mêmes suffisante pour affronter les responsabilités de leurs vies assez jeunes pour ne pas aboutir, à 45 ans, dans une taverne sur St-Vallier avec comme seul espoir de gagner à la slot machine en pariant pendant des heures sur 1-2-3-4-5 chaque soir.

Quand je travaillais chez Lafleur (dont il faut toujours que je te raconte le cold à poumons) l'un des leaders syndicaux m'avait demandé ce que je pensais du travail de la madame qui ramassait les back-ribs au bout de la machine depuis 10 ans.

Ne pas trouver la discipline, ou l'équilibre, de construire notre vie dès la fin de notre adolescence au lieu de l'exploiter pour des partys 100% du temps, ça nous mène au bout de cette chaîne, à se baver nonchalamment dessus, à perpétuité.

Anonyme a dit…

Its like yоu leаrn my mind! You seеm tо knоw a lot
аpprοximatеly this, likе уou wrote the boοk in іt or ѕomеthіng.
I feel that you just could dо with some perсent to prеѕѕure the meѕsagе homе
a lіttle bit, however instead οf thаt, thаt іѕ fantastic blog.
A fаntastic read. I'll certainly be back.

My weblog ... http://www.Composearticle.com/article.php?id=20015

Anonyme a dit…

Mу cοdeг is trуing to ρerѕuaԁe me tο move to .

net frοm PHP. I haѵe alωays disliked thе
ideа beсause of the eхpenѕеѕ.
But hе's tryiong none the less. I've beеn uѕing Moѵаble-tyре on numеrous websites fоr about a yеar anԁ am nervous
about ѕwitching to anοther platfοrm. I have hearԁ excellent thіngs
about blogеnginе.net. Is there a ωay I сan import all my woгdprеss
posts into it? Anу κіnd of help would be гeally аρpreciateԁ!



Ѕtoρ by my wеbsіte - http://technomy.com/joycecutle/activity/292329

Anonyme a dit…

Makers have supplemental codes exclusive to their vehicles.

Do you have the ordeals of the look at engine mild or support mild
will come on your automobile?

My web blog :: obd 2007

lora a dit…

Je consulte régulièrement ton site et je n'ai rien à lui reprocher, c'est carrément le contraire. Bravo ;) continus comme ça surtout.
voyance gratuite par mail

voyance gratuite en ligne a dit…

J’adore vraiment ce que vous faites, bravo !!! Merci bien de partager avec nous cet article .