jeudi 8 mai 2008

Ouin...

Ainsi donc... C'est par un nuageux soir que l'amie d'une amie d'une connaissance de quelqu'un m'ajoute sur msn sans plus d'introduction ou d'explications. Je lui ai demandé un moment donné pourquoi elle m'avait ajouté, il semblerait que j'avais été "recommandé"...... la belle affaire.

Normalement, je ne lui aurais à prime abord pas vraiment parlé, laissant cette douteuse situation s'éteindre à petit feu tel la carrière de Wilfred Lebouthillier mais voilà que ça adonne un soir que j'ai pas grand chose à faire, pas le goût de jouer sur Pokerstars, pas de livre débuté, j'entretiens donc une discussion un peu plus nourrie avec elle. Je la découvre articulée, cultivée, pas plus superficielle que peut l'être la moyenne de la gente féminine, pas pire pantoute comme dirait l'Autre.

Puis voilà que ce matin, elle me semble prise du démon, possédée de l'urgence qu'on se rencontre, urgée qu'on se parle par un autre médium que celui limité qu'est MSN. Elle travaille de soir, elle veut que ce soit en plein après-midi. J'ai peu de chose à faire, je suis également curieux, il faut l'avouer, je décide donc d'honorer le meeting. Elle désire que je décide le lieu. Pour une fille qui semblait pleine d'entrain et d'initiative, je suis pris au dépourvu.

De soir, je pense que le cinéma peut être un bon choix. Pas besoin de parler pour un bout et après, alors que la discussion s'articule autour d'une bière, il y a toujours bien le film comme point de départ pour jaser. Je suis aussi un fan de se pointer dans un magasin de disque ou une librairie, tu te promènes, tu jases, chacun parle de ses intérêts. Mais elle travaille dans une librairie... je me dis que j'aimerais pas avoir une date dans une shop de pain so... (parallèle boiteux, je sais). J'aurais aimé aller se promener sur le bord du fleuve mais il ventait à dé-prothèser le Doc Mailloux (ou écorner les boeufs, c'est selon) et j'ai opté pour un FUCKING café, option aussi fun et bigaré qu'Évangélisation 2000. I know, i know.

Arrivé là, j'ai quand même un petit stress. Étant rationnel de nature, je sais bien qu'il n'y a pas là de quoi être nerveux outre mesure mais je sais pas trop si la discussion va être fluide, si elle va être jolie, si elle a une voix d'homme... tant de si.

Finalement, la fille est plus que correct physiquement. Bon point de départ. On commence à discuter, il y a quelques blancs mais pas autant qu'en épiderme de Michael Jackson début 90. Pourtant, je ne ressens pas l'étincelle, le petit feeling supplémentaire, le hip qui donne le goût se se déhancher (ok, facile).

Je ne sais pas trop comment l'exprimer, elle me semble froide ou un peu vide. Ayant demandé de me rencontrer en n'ayant vu de moi que des photos de cabane à sucre où je suis plus ou moins en état et des photos de camping où je suis fucking pas propre (il serait temps que je me graye de photo qui ont de l'allure), j'ai la prétention de croire que physiquement je suis minimum en haut des attentes. Peut-être est-ce de la timidité, de la gêne, je ne saurais trop dire. Toujours est-il que je la sens moins chaleureuse ou conviviale que j'aurais cru.

Finalement on décide de partir, elle travaille en début de soirée et doit faire des trucs. Elle dit vouloir me revoir, je dis oui mais... "ça serait bien qu'on se revoit" me semble tellement une phrase fourre-tout. Anyway...

J'explique plus ou moins mon manque d'intérêt. La fille est pas laide pantoute, elle semble cultivée, a de la réparti. Malgré ça, je suis pas capable de m'emballer, de ressentir les papillons typiques. Je commence à croire que c'est problématique. Je ne sais pas si je cherche l'impossible ni même ce que je recherche trop trop.

Enfin bref, je vais voir ce qui se passe la prochaine fois que je vais lui parler. Si elle veut qu'on refasse quelque chose prochainement, j'irai, je verrai si j'ai plus d'intérêt. Dans toute cette histoire, je suis pas mal mi-figue mi-raisin.

13 commentaires:

Miss Cruella a dit…

"Mais elle travaille dans une librairie... je me dis que j'aimerais pas avoir une date dans une shop de pain so... "

La meilleure!

Pour ce qui est des feelings Butterfly Effects que tu ne ressens pas, je pense que c'est normal. Tu n'as pas eu le coup de foudre, mais un coup de foudre est somme toute quelque chose de plutôt rare.

Ça ne veut pas dire qu'aucune relation n'est possible, mais simplement qu'il faut y mettre du temps.

Là j'ai juste une quote du film Clanches! qui me vient en tête, alors la voici: "Les relations qui démarrent dans l'intensité ne tiennent pas la longueur..." ou quelque chose du genre!

Donc somme toute, tout ce que je dis, c'est qu'il ne faut pas s'attendre à ce que le ciel nous tombe sur la tête dès le premier regard, surtout quand il y a un léger malaise présent!

Pinocchio a dit…

"...il y a quelques blancs mais pas autant qu'en épiderme de Michael Jackson début 90."

Féérique.

Allez mec, baisse pas les bras quand il n'y a pas de coup de foudre, garde le paratonnerre bien haut à bout de bras et ça viendra bien assez vite.

Marco Bergeron a dit…

Avec mon expérience de Don Juan (Yeah right!) attend une 2e rencontre avant de te faire une idée claire...

Des fois c'est le contraire, la première date est ben belle...mais la 2e chie!

KattyKane a dit…

Donne-toi une chance!!!

C'est clair qu'il y avait de la gêne et un probablement un petit malaise!! La prochaine fois, j'opterais définitivement pour le cinéma à ta place. C'est vraiment le meilleur moyen d'avoir de la conversation plus vraie, parce que pendant le film on se détend, on relaxe et la conversation vient définitivement plus facilement après. Si en plus après vous allez jaser dans un p'tit bar sympa... c'est pas mal winner comme façon de détendre l'atmosphère!!

Pour les papillons, moi j'y crois pas les papillons dans le ventre sans même connaître une personne. Peut-être des papillons dans les culottes... mais pas dans le ventre!!! Pour ça, faut un peu connaître la personne!! Alors donne toi une chance de la connaître un peu mieux avant de décider si ça vaut la peine d'aller plus loin ou non!! C'est pas parce qu'on a de la répartie qu'on est pas un peu timide!!!

Allez... profites-en pendant que ça passe... les summerloves, c'est toujours chouette!!! Et qui sait où ça peu mener???

;)

Maryse a dit…

KattyKane... tu n'as jamais ressenti ce que c'est que de "tomber en amour". "Tomber" pour les jambes molles, le coeur qui crépite, le cerveau à "off" et les papillons dans le ventre?

Noooooooooooon, j'y crois pas...

Ça n'a rien à voir avec la raison... le pourquoi ça se vit souvent, dès le premier regard.

KattyKane a dit…

Moi j'y crois pas bon!!! Non mais avez-vous fini de ne pas me croire bonyenne!!!

Comme je disais, je crois qu'au premier contact c'est possible de ressentir des papillons dans les culottes (aka des kicks, du désir, de l'attirance, mais définitivement pas de l'amour!), mais les vrais papillons dans le ventre, ceux qui te font réaliser que tu es en amour, tu peux vraiment juste les avoir quand tu connais mieux la personne.

Parce que les papillons de culottes, souvent ça disparaît après quelques semaines de fréquentation (des fois plus rapidement encore), et si les papillons n'ont pas commencés à migrer vers le ventre... alors là, on peut définitivement se dire que tout ça va nulle part!!!

En attendant de savoir exactement comment tu te sens, donne donc une chance à la jolie demoiselle de te connaître elle aussi!!

C'est mon opinion, pis si vous ne me croyez pas... allez chier bâtard!!! Non mais ça va faire remettre en question mes valeurs tout le temps là!!! Je ne remets pas en question les vôtres moi??? Je vous respecte dans vos croyances ludique de coup de foudre!!! Ben laissez moi donc être aussi rationnelle que le cœur m'en dit!!!

Tout ceci dit avec le plus grand respect, bien entendu!!

;)

Caro C a dit…

Pouahahaha belle montée de lait Katty!! ; )

Je suis entièrement d'accord avec toi Katty, pour moi aussi le coup de foudre = "coup de désir"...C'est juste physique.
Je l'ai vraiment vécu 1 fois: devenir rouge tomage, les oreilles qui te chauffent et le ptit pincement au coeur (sans compté les papillons dans les culottes comme le dit si bien Katty) aussitôt le premier regard croisé...beau comme un dieu! mais mautadit qu'il était crétin!

Mais oui, comme dit Maryse, tu peux tomber en amour avec qqn et être enivrée par ce sentiment, sans avoir nécessairement eu un "coup de foudre" pour cette personne dès la premiere rencontre.
Et c'est bcp moins éphémère comme sentiment!

Donc Go Tapageur Go! Donne une 2e chance la "chanceuse"!!

Maryse a dit…

Je peux vous fournir le numéro de téléphone d'Info Santé pour vos papillons dans vos culottes...

KattyKane a dit…

@Maryse: Je sais parfaitement c'est quoi de spapillons dans les culottes, ça veut dire qu'on a le goût de baiser. Tu ne connais pas ça??? Je te plains tellement, c'est une des meilleures sensations au monde!! Surtout quand la personne pour qui on les ressent a aussi des papillons dans ses culottes. Ça promets toujours de bons moments.

Alors ton numéro d'info-santé, garde le pour toi. Moi j'en ai vraiment pas de besoin!

Miss Cruella a dit…

Ça fait un *** de bail que j'ai pas eu les papillons dans les culottes!

Ces temps-ci, c'est pas mal pour des gars innacessibles, aka personnages fictifs de film ou de télévision...

Pathétique hein!

Le Parfait Imparfait a dit…

il ventait à dé-prothèser le Doc Mailloux

Pardon!!!!

Love Clichée a dit…

Holy shit, dé-prothéser le Doc Mailloux hahahaha!

Oui bon, je comprends ton feeling, ça m'arrive souvent et je me dis "ok mais la 2e fois peut être mieux" pour me rendre compte que le feeling ne ment jamais. Malheureusement.

Rosiana Monbon a dit…

C'est avec plaisir que je regarde votre site ; il est formidable. Vraiment très agréable à lire vos jolis partages .Continuez ainsi et encore merci.

voyance gratuite en ligne par mail ; gay telephone