dimanche 4 mai 2008

Et de une

Huit mois ont passé, l'été, vacances, deux concepts qui me semblaient de plus en plus vagues tandis que l'espace temporel faisait des freerides sont désormais arrivés. Malgré la grisaille qui règne à l'extérieur, il fait soleil dans ma tête et une tonne de pression sévissant sur mes épaules est désormais chose du passé.

Septembre dernier, j'entrais à l'université, actuariat, mon entourage, les gens avec qui je travaillais l'été dernier, on me mettait en garde de la difficulté du programme, de l'impitoyable ardeur des hautes sphères scolaires. J'arrive là, déguisé en Mario Bros pour l'initiation qui allait être plus que douteuse, tout le monde boit sur le campus, me parle de l'inutilité de la présence en classe et de la facilité de l'université. Ma confusion est entière, disons que je relaxe un peu.

On est plein de gens venus d'un peu partout dans la province. On vient de l'Estrie, de Montréal, d'Abitibi, de Shawinigan, plein de gens éparses ayant en commun un intérêt pour les mathématiques. Des liens se tissent, des points communs sont découverts, toujours fascinant d'observer l'interaction d'un nouveau groupe, voir des amitiés passer le cap embryonnaire et devenir franches camaraderies et même plus. Des histoires se créent, les anecdotes pleuvent, on parle enseignement, filles, alcool, vie. Nous vivons quelque chose, sans vraiment s'en rendre compte, la richesse de la jeunesse et ses expériences nous est offerte comme discret trésor. Chaque moment est à savourer, on l'oublie trop souvent.

Une première session passe, on étudie fort, tard, on s'entraide. La fatigue amène tensions mais malgré tout, c'est bien plus ce sentiment d'effort commun, de faire face à l'adversité collectivement qui laisse des traces, des souvenirs. La périodes des fêtes vient à passer, chacun reclus dans sa famille reprend des forces. Arrive le moment du retour, des accolades, de la nouvelle besogne à abattre, de l'ennui à combattre et des aventures à vivre.

Une deuxième session plus difficile et intense. Les effluves printanières nous amène à flirter avec relâchement, un peu de découragement est palpable, on tente de se motiver mutuellement, les travaux sont plus nombreux, plus ardus, certains décident qu'ils ne veulent pas continuer l'aventure, attirés par d'autre domaines, d'autres intérêts. Les gens restant veulent se rendre jusqu'au bout.

Puis finalement, l'année se termine. J'ai l'impression d'avoir appris beaucoup plus que des probabilités, des mathématiques et de l'assurance. J'ai appris sur moi, sur le monde et ses subtilités infiniment insaisissables. C'est un appel à l'humilité, la reconnaissance de la multiplicité de l'excellence, une fenêtre sur un univers grandiose, celui de la vie. Chacun est reparti de son côté vivre son été pour revenir avec d'autres histoires. Et puis, de retour chez soi, bien que ce n'est pas évident pour l'entourage, chacun de nous sommes un peu différent.

*************************

Question de faire du coq à l'âne, j'ai été mis au courant hier par la seule fan de Brian Smolinski au MONDE que j'étais en nomination pour un gala internet, celui des Blogu'Or. Quelle ne fut pas ma surprise de voir mon nom parmi les catégories. Je remercie la personne qui apprécie suffisamment ce que j'écris ici pour avoir pris de son temps et avoir soumis mon nom. Peu importe qui c'est, je suis touché, particulièrement en voyant la Taverne Silencieuse dans la même liste que des blogs que je lis régulièrement et que je considère sans peine plus intéressants que ce que j'écris ici. Ça fait un power velour. Allez voter, vous y ferai assurément de belles découvertes.

6 commentaires:

Drew a dit…

Sont quand même quelque chose ses relations que l'on peut se faire à l'école hein ;-)

J'suis rendu de l'autre coté de la classe maintenant et je les vois aller. Exactement comme tu viens de l'écrire.

Pour ta mise en nomination, bon succès mec!

Pinocchio a dit…

Beau petit texte que celui-ci. Meilleur des succès au Gala virtuel, je suis avec toi!

Marco Bergeron a dit…

Congratulation pour ta nomination!! :) Et pour ta session...

KattyKane a dit…

J'avoue que ça semble une superbe année... un super texte, touchant... ça m'a rappelé mes années d'études!!!

Cette presque insouciance... vraiment de belles années!!! Il ne t'en reste plus que deux... profites-en au max!!

Félicitation pour ta nomination!!!

;)

marie a dit…

Je me sens totalement comme toi, d'ailleurs, tu as pu le lire sur mon blog ;). En passant, félicitations pour ta nomination, tu le mérites pleinement!

Rosiana Monbon a dit…

Je suis vraiment fière de vous découvrir, votre blog est vraiment super ! J’aime bien son interface, et j’ai trop adoré le contenu aussi. Surtout continuez ainsi !

voyance gratuite par mail ; voyance mail gratuite