lundi 14 janvier 2008

Retour à la réalité

Lundi matin, fin des festivités et de l'oisivité, c'est l'heure du retour à l'école. Après une nuit écourtée par un sommeil qui tardait à se présenter, le réveil sonne 6h00 et nul doute possible, c'est reparti. Après une douche trop courte à l'eau trop chaude et un déjeuner assez constitutif, j'embarque dans la Legend's Mobile et c'est un départ.

Bénéficiant d'un trafic allégé, nous sommes sur le campus à 7h40. Tandis que le froid me fouette le visage en me rappelant la dure réalité hivernale qui s'était fait oubliée dernièrement, ma motivation à l'idée de recommencer mérite reconsidération. Heureusement, la présence de jolies piétonnes me redonnent du coeur au ventre.

Finalement, une fois rendu à l'intérieur du pavillon, je recroise une couple de gars dans le programme et c'est la routine d'après congé. S'en suive descriptions de vacances, réminiscences des derniers examens et questionnements sur nos notes respectives.

Après mes deux premiers cours, je sais d'or et déjà que mon coup de coeur de la session est un prof asiatique ma foi fort excellent. Alliant accent oriental, difficulté dans le genre des mots et la conjugaison des verbes, une bonhomie apparente et des teintes d'anglais, cet homme est sublime! Je sais également que mon autre prof, surnommé Le Bourreau, en sera un dur qui prendra plaisir à faire souffrir les jeunesses fringantes que nous sommes.

Heureusement, la journée s'est terminée assez tôt. La machine va prendre du temps à repartir et ma motivation était moyenne. Le verre était à moitié plein, j'étais shafté mou comme on dit. J'ai hâte de voir mes livres en espérant qu'ils soient intéressants.

11 commentaires:

Francis a dit…

shafté mou, connaissais pas l'expression mais j'aime !

Le Parfait Imparfait a dit…

Nous pouvons ausi emprunter l'expression "Bander Mou"

Num a dit…

Je ne croyais pas le dir un jour mais: "Je m'ennuie de l'école..."

Le Tapageur Silencieux a dit…

@francis: Content que tu apprécies!

@parfait imparfait: Plein de variantes sont effectivement possibles: être croquette, avoir de l'eau dans le Jéricho, le soldat en permission, etc.

@num: J'imagine que je vais aussi m'ennuyer de tout ça, ça doit être différent sans l'école. J'ai peur de devenir ankyloser du cerveau.

Le Voyou du Bayou a dit…

De l'eau dans le Jéricho! Ahaha! Est bonne en maudit. C'est fou tout ce qu'on apprend à l'école de nos jours...!

www.stella81.wordpress.com a dit…

Bon courage pour ton retour à la réalité!
J'aime bien ton blogue, je viens de te découvrir!
À bientôt!

Josiane a dit…

Ahhhhh le retour en classe. Pour ma part, après un six mois de pauses, de remises en question.

Je capote un peu...jconnais pas la place, comment m'y rendre et tout et tout!!!

Le verre est à moitié plein...on lâche pas!!!

Amélie a dit…

l'école c'est la douleur que les maso du cerveau prennent plaisir à s'infliger...on trouve toujours ça dull, mais même quand tu vas avoir fini, tu vas encore trouver le moyen de te faire souffrir de temps à autres...tu verras bien!

Signé : une maso en pause d'auto-flagellation :D

Bobol a dit…

Pour shafter mou j'utiliserais d'avantage l'expression semi-croquante
merci

The Boutch a dit…

merci bobol, maître à penser des gars qui voulait trouver des expressions plus saugrenues les unes que les autres

Le Tapageur Silencieux a dit…

@le voyou: c'est sans doute mon expression favorite. Effectivement, l'école aujourd'hui c'est que de la débauche!

@stella: merci de tes bons mots et bienvenue!

@josiane: c'est vrai que c'est toujours un peu stressant un retard en classe mais tout se place assez vite.

@amélie: c'est bon de savoir que malgré la fin des études, je trouverai le moyen de satisfaire mon masochisme cervical!

@bobol: excellente addition, je l'avais oublié celle là

@bouth: effectivement, bobol est le messie de l'expression grasse.