dimanche 27 janvier 2008

Pression paternelle

Je me suis rendu compte cette semaine que j'avais beaucoup trop délaissé le magnifique sport qu'est le hockey extérieur. Alors que l'an dernier je n'avais foulé les glaces que 2 ou 3 fois dans tout l'hiver, j'y suis allé au moins 9 fois depuis le début du mois de janvier et je prends un plaisir fou à manier la rondelle sous une fine neige entouré de 7 ou 8 jeunes débordants de juvénile enthousiasme. J'avais oublié le sentiment grisant de se sentir oxygené à son retour chez soi, le plaisir de crier au moindre beau jeu ou l'hilarité d'une chute inoportune.

J'avais aussi oublié un tristement fameux spécimen de notre localité, un homme que nous appelerons pour l'occasion "Michel".

Pour que vous puissiez rapidement saisir le type de personnage, seulement vous dire que l'homme a été expulsé de la patinoire lors des 3 dernières années. Motifs? Bagarre avec des jeunes, empoignades verbales musclées avec la mère d'une jeune fille sur laquelle il avait lancé avec virulence et coup de bâtons aux chevilles de votre humble serviteur. Bref, vous voyez le portrait. Jusque là, ce n'est qu'un idiot, un pauvre imbécile brutal. Le problème dans tout ça, c'est que Michel a un fils (ou fils de fait ou demi-fils ou je ne sais trop).

Michel a un fils, un fils fort talentueux, soit, mais surtout un fils qu'il pousse, enguirlande et coupe du reste du monde. Par chez nous, on détermine les équipes "aux bâtons". Chacun met le sien au centre et une âme charitable les sépare ensuite pour former 2 ou 3 équipes. Et bien Mad Mike n'accepte en aucun cas que le hasard le sépare de son jeune prodige. Dans pareil cas, il quitte carrément la patinoire en entrainant dans son sillage son piteux fils, marionnette dans toute l'histoire.

Mais lorsque le hasard veut que les 2 se retrouvent dans la même formation, c'est là que tout se gâte. Les coéquipiers du duo peuvent dès lors abandonner toute idée du contrôle de la rondelle. Le père semble considèrer chaque seconde où la rondelle n'est pas en possession de sa progéniture comme un gaspille éhonté du temps. Je me souviens d'une fois où il m'avait soutiré la rondelle pour l'envoyer à son fils alors que j,étais dans son équipe. Criant incessament des ordres à son fils, le motivant à faire des montée à l'emporte pièce où la passe est un interdit et insultant grassement ses coéquipiers ayant l'insouciance de commetre une anodine bourde, Michel est vraiment quelque chose à voir.

J'ai d'ailleurs eu une discussion surréelle avec lui vendredi. Il me racontait que toute l'organisation de Lévis jalousait son fils, que ce n'était surtout pas parce qu'il mesure 4 pieds 4 qu'il ne joue pas haut niveau. Il me disait également que lors de son dernier match, il a joué avec 2 defenseurs tout le long, qu'il n'avait pu bénéficier d'un réel attaquant à ses côtés que 21 secondes (il m'a dit toujours chronometrer le temps de jeu de son fils...). Vous auriez dû voir son expression faciale de dégoût lorsque je lui ai dit de se calmer, que ce n'était qu'un jeu après tout. En tout, il a bien dû me narrer les exploits de son fils pendant 15 minutes, le tout en prennant bien soin de répeter chaque phrases 3 fois.

Le pire dans tout ça, c'est le kid qui est devenu haït par plusieurs simplement à cause de son père. Père qu'il subit assurément à toutes ses pratiques, ses matches et même lorsqu'il vient s'amuser à la patinoire extérieure. Père dont il entend les empoignades avec tout le comité de hockey de la ville. Père dont il entend les rengaines à chaque fois qu'il revienne de la patinoire en voiture. C'est dommage qu'un jeune puisse avoir un tel modèle. L'autre jour, je l'ai vu se battre avec un autre jeune. Pas difficile de trouver où il a appris ça. Quand on est aussi sérieux avec un jeu alors que le jeune à peut-être 13 ans, je trouve que c'est problématique. Bon dieu que le hockey est malade au Québec...

8 commentaires:

Saperlipopette a dit…

Je parlais récemment de ma théorie à propos des flux récurrents d'adrénaline et de testostérone chez les jeunes qui jouent au hockey. Ça les rend souvent agressifs pour le restant de leurs jours... Mickey était-il un pas pire intense joueur de hockey dans sa jeunesse? Le hockey n'a pas à être agressif pour être plaisant.

Faut jouer parce qu'on aime performer, se dépasser. Pas parce qu'on doit performer.

Le hockey a la gangrène.

Le Tapageur Silencieux a dit…

Interessante théorie qui vaut bien une étude. Je ne sais pas quel type de joueur Michou était mais le fait est qu'il a amplement d'adrénaline. J'ai lu quelque part que dans les couvents, les soeurs en viennent à avoir leurs règles en même temps. Je pense que les joueurs d'hockey eux, deviennent agressif en équipe. Peut-être Mad Mike est-il demeuré sur son cycle de jeunesse...

Saperlipopette a dit…

Tu sais quoi, ça ne m'étonnerait pas du tout. N'empêche qu'une personne apte à l'auto-critique devrait normalement en finir par comprendre que l'agressivité papy-jeunes ça ne fait rien de bon.

Depuis quand est-ce que les mecs peuvent devenir plus songés en gang qu'en solo?

Le Tapageur Silencieux a dit…

Moi, j'ai toujours pensé que la capacité de réflexion masculine se calculait comme la résistance d'un circuit électrique branché en parallèlle. Je dis ça de même...

Le Parfait Imparfait a dit…

Taboire, Pauvre Mike!!! Je crois qu'il a le syndrome du père qui veut que son fils fasse la NHL et empoche les millions, quand le kid a pas le talent pour faire le Junior... Il finira surment avec la LNAH.... Il va avoir au minimum apprit à se battre avec son papa !!!

*Mymy* a dit…

Quand le sport n'est plus un jeu, c'est que ça devient grave. Je n'ai jamais aimé le hockey justement à cause de toute cette violence... Ils essaient d'intéresser les gens en leur donnant du sang, je trouve ça pathétique!
Et ce Michel a un sérieux problème entre les deux oreilles. Il devrait se faire soigner!

Dave ''Kiler'' Carlson a dit…

c'est pas le hockey qui est malade, c'est le père. Et puis pour les coups qu'on se donne sa gueule au hockey, je considère que c'est juste une façon d'extérioriser certaines choses. Ce n'est pas pire que la boxe ou le football ou le ruby. C'est l'excès le problème, un peu comme partout ailleurs !

voyance gratuite par email a dit…

Je trouve c’est article hyper intéressants , des notions de base qui peuvent aider ..
Merci à la personne.