lundi 10 décembre 2007

Parler "Bébé"

Je suis tendu. Ô bien sûr, je suis quelqu'un de tendu à la base mais particulièrement ce temps-ci. Sans doute à cause du rush de fin de session, des cadeaux de Noël à acheter, de mon aine ma foi décalissé, pour toutes ces raisons, mon taux d'irritabilité est à son summum. La seul chose plus tendu que moi en ce moment est sans doute l'organe de Ron Jeremy dans un plateau de tournage près de chez vous.

Enfin bref, ce qui m'irrite particulièrement ce temps-ci, c'est les gens qui parlent "bébé" dans mon entourage. Samedi dernier, ma cousine était chez ma mère avec ses deux petits gars de 4 et 2 ans. Dans ces occasions là, ma soeur sort les Bloc Lego, les "toutous", tout le tralala. Et vient avec ça le fameux dialecte enfantin que l'on connaît tous.

"Viens-tu jouer avec la "toto" "
"C'est beeaaaaauuuu, bravooooo"
" T'as mangé ton ghetti?"
... Kessé ça...

J'ai peine à comprendre le déclic, où l'absence de logique, qui amène les gens à parler comme des déficients mentals à partir du moment où leur interlocuteur ont moins de 8 ans. Parfois je me dis que les enfants doivent rire dans leur pas-de-barbe de voir des "adultes" se ridiculiser de la sorte.

Tout ceci n'est cependant que la pointe de l'iceberg versus ce qui m'attend le dimanche soir. Depuis maintenant plus d'une dizaine de semaines, je joue au cosom le dimanche soir avec des gens de mon programme. Parmi mes coéquipières se retrouve la fameuse "Bière", fille ainsi surnommé par le Fameux Donnaconnien de part son obsession pour l'alcool et ses apports sociaux. "Bière", âgée de peut-être 21 ans, nous parle comme si nous avions 2 ans. J'ai peine à croire qu'on puisse en arriver là. Parfois, dans des moments éhontés d'égarement, je me mets à songer à ce dont ça peut avoir l'air lors d'ébats sexuels... Juste à penser à son ton de voix et à sa façon de parler ridicule, mes bijoux de famille se résorbent. Pourtant, la chanceuse a un concubin fort sympathique qui d'ailleurs garde nos buts... Difficile à s'expliquer.

Décidément, le parler "bébé" est un mystère complet pour moi... Je persiste à croire qu'on abrutit nos enfants en leur parlant de la sorte. Il faudrait tous faire comme Robert De Niro dans Meet the Fuckers 2!

7 commentaires:

The Boutch a dit…

''bière'' hahah c vriament le meilleur surnom qu'on peut donner à qqn

Malenfant for President a dit…

j'aime vrm ton allusion à Ron Jeremy !! haha, mais surtout le "près de chez vous" par la suite !! hahaha

Fausse-artiste/Vraie-frisée a dit…

Oh my God, je pourrais écrire un livre sur le «parlé bébé»! Et surtout les filles qui le parlent sans la présence d'un bébé...et qui ont plus de 15 ans! Ça m'énerve des filles qui pensent que c'est mignon de prendre une tite-voix, de faire une tite-moue pis des ti-sourires parce que les ti-gars autour i naiment ça! Pis d'aimer les toutous pis de faire oooooooooonnnnnnnnnn à chaque fois qu'elles voient un chiot ou un enfant! Grow up!
Oups...un peu de trop plein qui a sorti ici...

La reine du sarcasme a dit…

Le summum du pire ce sont les gens qui parlent "bébé" à leurs fucking chiens moppe!

Le Tapageur Silencieux a dit…

the boutch: Je te dirais que dans le cas présent, ce n'est malheureusement pas un patronyme ben ben positif.

Malenfant for president: Ron Jeremy c'est l'homme à utiliser pour plein d'allusion. Je l'emploie aussi quand vient le temps de parler de ligne dure.

Fausse Artiste: J'abonde dans ton sens haha!

La reine: les chiens moppe et le parlé bébé, c'est comme les gilets bedaines et les grosses, les deux ensembles, ça rempire l'effet de chacun.

Plotte a dit…

Je m'imagine toujours l'enfant prodige des années soixantes, avec ses lunettes épaisses, une chemise à carreaux, le collet boutonné et un coupe vagin, confronté à sa première journée d'école à une enseignante précurseure du parlé bébé: «Mais elle a une drôle de parlure cette femme!»

Babs a dit…

Ahh qu'il est vrai que c'est énervant lorsque les filles se mettent à parler bébé. J'ai moi-même deux enfants à qui je n'ai jamais parlé bébé. Comment voulez-vous qu'ils apprennent à bien parler quand tu leur montres incorrectement au départ. C'est compliquer le tout pour rien.

En passant, je vais faire une petite tournée de ton blog qui semble fort intéressant.